Premier match pré-saison de l'Océanic vendredi à domicile.

août 17, 2012 - 15:00 HAE

L'Océanic a amorcé vendredi son calendrier de 7 parties pré-saisons, en recevant au Colisée de Rimouski, les Remparts de Québec, qu'ils ont défait 3 à 2. Cinq des 20 joueurs en uniforme étaient des vétérans alors que 15 recrues ont eu la chance de se faire valoir aux yeux du personnel d'entraîneurs.

Étienne Boutet était le seul joueur de 20 ans sur la patinoire pour les locaux qui comptaient deux 19 ans (Scott Oke et Peter Trainor), un 18 ans (Alexis Loiseau), 12 joueurs de 17 ans et 4 de 16 ans.

Les trois jeunes joueurs de 17 ans qui après réflexion, ont décidé de joindre l'Océanic en 2012-2013, n'ont certes pas raté leur entrée devant leur nouveaux partisans. Frédérik Gauthier, aidé de Maxime Gravel et Anthony DeLuca, a eu l'honneur de compter le premier but du calendrier pré-saison, alors que les hommes de Serge Beausoleil se sont forgé une avance de 2-0 après 20 minutes de jeu.

DeLuca aidé de Gravel et du vétéran Étienne Boutet a doublé l'avance des siens alors que Gauthier faisait écran, avec ses 6 pieds 4 et 219 livres, devant le gardien.

L'Océanic a profité à plein de son attaque à 5, marquant deux fois sur ses 3 premiers jeux de puissance, tout en dominant 14-5 au niveau des tirs au but.

Au deuxième tiers, un seul but a été marqué, et il fut l'oeuvre des Remparts, qui ont ainsi coupé de moitié l'avance de l'Océanic qui était en avant 2-1 après 40 minutes de jeu. Alexandre Caron-Roy a été le seul à faire bouger les cordages alors que les visiteurs ont eu le dessus 10-7 aux tirs au but.

C'est finalement le grand défenseur Samuel Morin qui aura eu l'honneur de marquer le but vainqueur à 5 minutes 4 de la 3e période, permettant à son club de l'emporter. Morin a décoché un tir puissant de la ligne bleue alors que se terminait au même instant une pénalité au Remparts. L'Océanic venait de laisser filer une chance à 5 contre 3 pendant 57 secondes, terminant le match avec 2 buts sur 7 supériorités numériques. Les visiteurs ont également perdu une occasion du genre pendant 34 secondes un peu plus tard. Ils ont cependant réduit l'écart à un seul but à 5 contre 4, par l'entremise de Hubert Lamarre. Québec fini la rencontre avec un but en 6 attaques à 5. Au chapitre des lancers l'Océanic a eu le dessus 31-25 après un dernier tiers égal à 10-10.

Les deux mêmes équipes croiseront le fer samedi soir à l'Ancienne-Lorette.