La Ville s'engage pour un partenariat de 90 000 $ par an avec l'Océanic

sept. 18, 2012 - 10:19 HAE
Ecrit par: Bélanger, Olivier

 Publié le lundi, 17 septembre 2012 20:24 L'Avantage.ca - par Jean-Claude Leclerc 


L'Océanic est à Rimouski pour y rester. Les autorités municipales et la direction de l'équipe en sont venues à une entente qui lui permettra de toucher une somme annuelle de 90 000 $ de la Ville, et ce, pour les six prochaines années.

 

Cette entente vient ainsi mettre un terme à toute spéculation entourant le possible départ de l'équipe vers d'autres cieux.
 
Pour le maire de Rimouski, Éric Forest, les autorités ont manifesté de l'ouverture dès le moment où l'Océanic a déposé une demande d'aide financière à l'automne de 2010.


 
« J'avais précisé dès le départ qu'il n'était pas question de m'ingérer dans le dossier, compte tenu de mes antécédents avec l'équipe, dit-il. Je ne voulais pas être en conflit d'intérêts et je remercie MM. Rodrigue Joncas, Jean Matte, Jean-Charles Fournier et Raymond-Marie Murray qui ont piloté le dossier. »
 
Pour sa part, le conseiller du quartier Nazareth, Rodrigue Joncas a souligné que ce dossier a nécessité un travail de longue haleine et que l'objectif est toujours demeuré le même : assurer le maintien de la franchise à Rimouski. « L'entente assure une visibilité importante pour Rimouski. En retour, l'Océanic s'engage à maintenir la franchise à Rimouski et s'expose à des pénalités en cas contraire. Le club ne pourra verser aucun dividende à ses actionnaires tout en faisant rapport des états financiers de l'équipe. »
 
« D'autres villes de la ligue de hockey junior majeure supportent leur équipe et il nous fallait d'abord étudier tout l'aspect légal qui entoure cette participation financière, explique M. Joncas. De plus, la Ville va bénéficier d'un plan de visibilité exceptionnel avec l'Océanic. Nous n'avons qu'à penser aux retombées qu'a permis le passage de joueurs prestigieux comme Brad Richards, Vincent Lecavalier et Sidney Crosby. »
 
 « Les discussions avec la Ville ont toujours été harmonieuses, indique André Jolicœur Je tiens à remercier MM. Louis Khalil, Pierre Bouchard et Hugues Saint-Pierre pour leur implication dans ce dossier, car ils ont fait un travail colossal. Ils ont livré un dossier étoffé à la Ville et plusieurs avenues avaient été envisagées. Par leur partenariat avec l'équipe, je peux aussi vous confirmer que l'Océanic fera l'impossible pour ramener à Rimouski, éventuellement, une 2e Coupe Memorial. »
 

André Jolicœur croit qu'avec l'implication de la Ville, qu'avec le club des Ambassadeurs et le nouveau dynamisme créé au 2e étage, il est permis de croire et même envisageable que l'Océanic, disposant d’un budget d'exploitation de plus de 1,8 million $, présente un budget équilibré au terme de l’année 2012-2013.


Lien de l'article